Nos bénévoles

OCLM   - Observatoire Citoyen du Littoral Morbihannais

Sylvie, bénévole à l’OCLM sur le site de Boëde et dans le programme BioLit, nous explique qu’elle s’est intéressée à ces missions d’une part car elles se situaient proche de son lieu d’habitation mais également car ces missions portaient sur l’environnement et notamment sur le devenir du littoral. Elle prend alors part avec l’OCLM à l’étude de l’érosion du littoral.

Sylvie - Boëde

 

 

Les sciences marines participatives c'est génial, cela permet à des personnes sans formation scientifique de se familiariser avec des protocoles et de participer, à son niveau, à la science. C'est d'autant plus passionnant avec la mission AlgoBox®, quand on sait les risques liés à l'érosion du trait de côte. Pour nous, le suivi de la mission AlgoBox®, avec les relevés hebdomadaires, est une vraie opportunité de se rendre compte de l'importance qu'il y a de protéger les dunes et leur biodiversité. C’est en plus très gratifiant de voir qu'au fil des mois, qu'AlgoBox®, ça marche !"

L'équipage de de Sailing for Change - Kerjouanno

 

 

Mes motivations pour avoir rejoint le RIEM : Pour participer aux relevés de l'OCLM, donner de mon temps libre - Pour participer au sein d’une association de volontaires à une action expérimentale, écologique et innovante, un dispositif visant à conforter à terme, et de façon pérenne, une dune littorale fragilisée par l’érosion.  - Intervenir sur le domaine maritime qui me rappelle certains aspects de mon parcours professionnel (ex ingénieur géotechnicien avec une spécialisation sur le Maritime et les aménagements côtiers.

Didier - Kerjouanno

 

 

Bravo pour cette vidéo et leurs acteurs !!! Les différentes mesures concernant ces aménagements sont très bien expliquées. Belle balade, dans un coin sublime.

Isabelle Gonzales - La Trinité sur Mer

 

 

Lorsque j’ai entendu parler du RIEM, dans la presse, j’ai d’abord été attirée par le fait que c’était chez moi, là où mon père est né, là où est la dernière demeure de ma famille. Alors bien sûr j’ai prêté une attention particulière. Mais en plus, la petite chapelle de Penvins est celle où j’ai été baptisée et cet hiver nous avons connu des tempêtes qui ont amené l’océan jusqu’à la porte de ma chapelle et j’ai d’un seul coup pris conscience de ce que Tuvalu et Kiribati vivaient. J’ai réalisé ce que voulait dire montée des océans, préservation du cordon dunaire, préservation de la flore pour contribuer à arrêter la mer. Cette dune que nous voyons aujourd’hui je l’ai vu vivre, disparaître, renaître, et un des moments magiques de mon mois de Juin 2016 a été de voir le verso de la dune ... cette photo que je n’ai pas envoyée mais qui pour moi représentait tant ... la dune était belle ! Alors je suis de plus en plus motivée pour prendre ma part, ma petite part de ce travail de surveillance, de protection, de pédagogie pour que la mer reste notre alliée et ne devienne pas, à cause de nos comportements destructeurs notre ennemie mortelle.

Jocelyne

 

 

J'étais présente dimanche 2 octobre à la rencontre avec Mouncef Sedrati à Suscinio et j'ai été convaincue que votre travail était intéressant. Comme j'habite très près de Kerjouanno, je pense pouvoir donner une aide pratique...

Corinne - Kerjouanno