Plage de Fort Bloqué

OCLM   - Observatoire Citoyen du Littoral Morbihannais

Fort Bloqué

 

  • Nom : Plage de Pen er Malo ou plage de Fort-Bloqué
  • Commune : A cheval sur les communes de Plœmeur et Guidel-Plage
  • Longueur : 1900 m
  • Granulométrie moyenne : Sable fin parsemé d’affleurements rocheux
  • Haut de plage : Dune haute dans la partie nord et de plus en plus basse et fortement urbanisée en descendant vers le sud, parcourue par une route départementale

 

 

Pour ce second article bonus, la visite virtuelle du littoral morbihannais vous emmène à la découverte d’un lieu emblématique du tronçons littoral Ouest du département. Pour cela, nous revenons en arrière et plus précisément sur la plage de Pen er Malo plus connue sous le nom de la plage du Fort-Bloqué en raison du fort éponyme. Cette plage longue de près de deux kilomètres est à cheval entre les communes de Guidel-Plage au Nord-Ouest et de Plœmeur au Sud-Est.

La plage quasi rectiligne de Pen er Malo est enclavée entre deux pointes rocheuses qui la séparent de la plage du Loch au Nord, voisine de la plage de la Falaise que nous avons traité dans le premier épisode de la visite virtuelle des littoraux morbihannais et de la plage des Kaolins au sud, elle aussi abordée dans le deuxième épisode.

Vue aérienne de la zone rocheuse séparant les plages de Fort Bloqué et des Kaolins en arrière-plan (Source : LGO 2019)

Comme évoqué précédemment, le Fort de Keragan, plus connu sous l’appellation de Fort-Bloqué, est une fortification bien particulière située sur la commune de Ploemeur. Son nom vient d’une particularité qui en fait son identité : il n’est accessible qu’à marée basse car il est entourée d’eau à marée haute. Il fut bâti entre 1747 et 1758 dans le but initial de protéger Lorient et son port des Anglais qui voyaient alors d’un mauvais œil la concurrence française. Il permettait notamment de sécuriser les estuaires de la Laïta et du Blavet ainsi que la citadelle de Port-Louis.

Vue aérienne de la plage de Pen Er Malo depuis 1958 (Source : IGN)

La création du fort s’est faite à l’initiative du Duc de Penthièvre, qui était alors amiral de France et Gouverneur de Bretagne. Dans un souhait de sécuriser les littoraux bretons, ce dernier est à l’origine de la construction de nombreuses fortifications, telles que celle du fort de Penthièvre que nous avons abordé dans le huitième épisode que vous pouvez lire ici.

Au cours de la seconde Guerre Mondiale, le Fort-Bloqué fut intégré au mur de l’Atlantique au même titre que bon nombre de plages du littoral morbihannais.

Vue aérienne du quartier de Fort Bloqué et du fort au loin (Source : LGO 2019)

Le fort appartenant au domaine public, il sera vendu en 1967 et rénové dans les années suivantes. Après avoir cherché un nouveau propriétaire pendant de nombreuses années, le Fort de Keragan a finalement trouvé un acquéreur en septembre 2019. Il est aujourd’hui accessible à la location via leur site officiel.

Dans les années 1950, la construction de la route départementale 152, qui relie Guidel-Plage à Larmor-Plage et passe devant le Fort-Bloqué, à progressivement attiré la population de l’agglomération lorientaise à venir s’installer sur ce qui n’était alors qu’une lande sauvage. De cette construction est né le hameau Fort-Bloqué, situé en face du fort qui appartient à la commune de Plœmeur.

Partie Est de la plage de Fort Bloqué et arrière-dune très urbanisée avec le quartier éponyme (Source : LGO 2019)

La plage de Pen er Malo est réputée pour ses activités nautiques telles que le surf, le windsurf, le bodyboard ou le kite surf lorsque les conditions de houles et de vent sont présentes, ainsi que pour ses activités de voile et de plaisance lorsque la mer est plus calme.

Vue du Fort de Keragan depuis la plage du Loch plus au nord, où il n’est pas rare de croiser surfeurs et plagistes (Source : LGO 2019)

C’est ainsi que se termine ce second épisode bonus. Nous espérons que ce format est à votre goût et que vous souhaitez poursuivre l’aventure à nos côtés au travers des articles suivants ! Vous êtes invités à réagir, partager vos expériences dans les lieux que nous décrivons ou simplement poser une question. Nous sommes pour cela joignables sur les réseaux sociaux et via notre site internet. Nous vous invitons également à partager nos articles avec vos proches et autour de vous.

A très vite et n’oubliez pas, Restez prudents !

L’équipe de l’OCLM

%d blogueurs aiment cette page :